Auteurs : J. K. Rowling, John Tiffany & Jack Thorne
Éditeur : Gallimard
Nombre de pages : 341
Catégories : Fantastique, Jeunesse & Théâtre
Prix : 21€

Pourquoi ce livre ?
Parce que je l’ai trouvé quasi intact dans une boîte à livres.
Pour le #flowersbookschallenge.
Parce que c’est Harry…

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il travaille au cœur des secrets du ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Quand passé et présent s’entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus.

J’ai trouvé que la pièce de théâtre se lisait assez vite mais, même si elle s’adresse à un public plutôt jeune, cela me confirme que les retours dans le temps, ce n’est pas trop mon truc. Sans compter que j’ai trouvé Ron particulièrement ridicule…

L’histoire :
Celle d’un père de famille.
L’histoire d’un fils pas comme les autres.
Une histoire de Retourneurs de Temps.

Les personnages :
Harry Potter n’est plus un enfant mais un homme marié et un père. S’il arrive à tisser des liens avec le plus grand et la plus jeune de ses enfants, celui du milieu lui cause davantage de soucis. Sans compter que son travail au ministère de la magie n’est pas de tout repos.
Albus Severus Potter est ce fameux “fils du milieu”. Celui qui est différent des autres. Par sa façon de penser, de supporter l’héritage familial… Mais aussi par ses relations avec le fils Malefoy et son appartenance à la maison Serpentard. Bien qu’il rejette son père, il n’aura de cesse de chercher à lui ressembler.
Scorpius Malefoy est le fils de Drago Malefoy. Bien que Serpentard comme son père, il a lui aussi des difficultés de communication avec ce dernier. En effet, il est loin de lui ressembler, faisant plutôt penser à un érudit comme l’était Hermione.
Hermione Granger a changé également. Elle est devenue mère et travaille elle aussi au ministère de la magie. Un travail qui lui prend beaucoup de temps et l’empêche de vivre pleinement sa vie de famille.
Ron Wesley a épousé Hermione et travaille dans le magasin de farces et attrapes. C’est peut-être à cause de cela qu’il est devenu un homme drôle, sans cesse à faire des blagues qui n’ont pas grand-chose de drôle. Il semble sans cesse vouloir se mettre en avant, ce qui le rend ridicule.

La plume des auteurs :
On a ici une pièce de théâtre en quatre actes. Les didascalies ne sont pas trop longues, mais permettent toutefois de visualiser ce qui se passe. Au travers des dialogues, ce sont surtout les relations père-fils qui sont mises en avant dans ce livre.
Lors des retours en arrière, on a le plaisir de retrouver des scènes déjà vues / lues et c’est un vrai plus pour l’histoire.
Cependant, à la lecture, on se demande tout de même comment pareille histoire peut être mise en scène…

Une pièce de théâtre que l’on ne peut pas lire sans connaître Harry Potter.

L’histoire : 3,5/5     Les personnages : 3/5     L’écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 3/5

Total : 13/20