L’ombre d’une inquisitrice

L’Épée de Vérité – T11
Auteur : Terry Goodkind
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 571
Catégorie : Fantasy
Prix : 25€

Pourquoi ce livre ?
Parce que c’est une saga que j’aime beaucoup.
Pour le #flowersbookschallenge.

 

Chroniques

Les hommes et les femmes libres sombrent peu à peu dans les ténèbres. Presque submergés par les forces de la destruction, ils ne sont plus assez forts pour empêcher l’avènement d’un nouveau monde de cruauté.
Bien qu’il soit à la tête des forces de la liberté, Richard sait qu’il ne doit pas empêcher le destin de s’accomplir. Après un très long périple commencé sous l’étendard de la Première Leçon du Sorcier, il est sur le point de découvrir la Onzième, celle qui, depuis l’aube des temps, ne fut jamais écrite ni prononcée à haute voix. Celle qui changera à jamais le monde… Et qui rendra peut-être au Sourcier la femme aimée dont l’ombre le poursuit où qu’il aille.

Lire ce livre m’a pris un peu de temps parce que ça faisait un moment que je n’avais pas lu un tome de cette saga. J’ai cependant encore une fois plutôt bien aimé ce que j’ai lu… et même plus que les deux tomes précédents. On a ici plus d’action et, surtout, le véritable retour de Kahlan !

L’histoire :
Celles de personnes prisonnières d’un tyran.
L’histoire d’un homme qui se bat pour récupérer sa femme.
Une histoire de magie et de Jeu de la Vie…

Les personnages :
Richard Rahl est un sorcier de guerre, le Seigneur de D’Hara, ainsi que le Sourcier de Vérité. Mais de tous ces titres, il n’a plus rien. Fait prisonnier, privé de son don et de son arme, il devient Ruben, un “simple” joueur de Ja’La, le jeu favori de l’empereur Jagang. Ou du moins, c’est ce qu’il veut faire croire car en réalité, le Seigneur Rahl ne souhaite qu’une chose : sauver son épouse des mains du tyran ! Ce faisant, il espère également sauver le monde car il est intimement persuadé que les deux sont liés.
Kahlan Amnell est la Mère Inquisitrice, l’épouse de Richard… mais surtout, elle est amnésique et quasiment invisible ! Seuls quelques rares personnes peuvent la voir, et plus rares encore sont ceux qui se souviennent d’elle. Il n’en reste pas moins que c’est une femme forte qui sait reconnaître le Bien du Mal et se battra toujours contre le second pour défendre le premier.
Jagang le Juste est l’empereur de l’Ancien Monde venu “libérer” le Nouveau Monde. Par “libérer”, il entend détruire la magie et tout ce qui va avec parce que, selon lui, c’est une abomination. Il est un fervent croyant et pense que la vie vaut moins que l’après-vie. Cet homme est décrit comme une véritable montagne de muscles, mais aussi comme quelqu’un de très intelligent. Et, bien qu’il combatte la magie, il dispose lui-même d’un donc : celui de marcher dans les rêves. Ainsi, Jagang peut pénétrer l’esprit de presque tout le monde et les transformer en marionnettes ou simplement les espionner.
Nicci est une puissante magicienne, une Sœur de l’Obscurité qui a pourtant rejoint Richard lorsque celui-ci lui a montré la valeur de la vie. Après avoir longtemps travailler pour Jagang en tant que Maîtresse de la Mort et Reine Esclave, elle se bat maintenant aux côtés du Seigneur Rahl et lui est d’une grande aide. Comme lui, elle dispose des deux côtés de la magie : Additive et Soustractive.

La plume de l’auteur :
Dans un récit au passé et à la troisième personne, Terry Goodkind nous invite une nouvelle fois à suivre les aventures de ses personnages. On suit ainsi un personnage pendant un ou plusieurs chapitres, puis on en suit un autre… Bien qu’il s’agisse déjà d’un onzième tome, on n’a aucun mal à retrouver tous les personnages parce que, à chaque “retrouvaille”, on a une petite description par l’action qui permet au lecteur de resituer tout le monde.
Il y a également beaucoup d’action dans ce tome qui tourne principalement autour du Jeu de la Vie inventé par l’auteur : le Ja’La. C’est un jeu violent qui n’est pas sans rappeler la guerre qui oppose Richard à Jagang. La place faite aux sentiments est également belle puisqu’il en est question du début à la fin du roman.
Enfin, de nombreuses références sont faites aux tomes précédents, prouvant une nouvelle fois que cette saga est très bien ficelée.

Un tome charnière tout en action et en sentiments.

L’histoire : 4/5     Les personnages : 4,5/5     L’écriture : 4/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 17/20

Je vous invite à lire